Rues d'Etretat et Wilson (C-4 sur plan)(+ témoignage et photos de Catherine)

Publié le par DAN

Le nom d'Etretat a été donné à cette rue en 1854, elle séparait les communes d'Ingouville et de Sanvic. Ces deux agglomérations seront rattachées au Havre, la première en 1852, la seconde en 1955.

La rue d'Etretat allait autrefois de l'actuelle rue Georges Braque, (près de l'hôtel de ville) en passant le long du square Saint-Roch, pour se terminer au carrefour des quatre chemins. En 1918, elle sera scindée en deux, sa partie Est, à partir du carrefour avec la rue des Gobelins et jusqu'à l'hôtel de ville, prendra le nom de Wilson en hommage au président des États-Unis.
Ce quartier sera presque complètement détruit lors des bombardements de septembre 1944.
En 1963, le tronçon de la rue Wilson compris entre le carrefour avec la rue Bellanger et l'hôtel de ville, sera nommé rue Georges Braque en l'honneur du peintre décédé le 31 août 1963.

 


Etretat Wilson 3Le carrefour des rues d'Etretat, ,Wilson, de l'Alama, Louis Philippe et Foubert au début du XXe siècle. (coll DAN).

 


le havre 1
Le même endroit en 2012.

 


Etretat Wilson 4Le carrefour avec la rue Bellanger et la rue d'Etretat à droite, encore nommée ainsi au début du XXe siècle date de cette carte postale. (Coll DAN).


 


le havre 5

Le même endroit en 2012, la rue du Président Wilson.

 


Etretat Wilson 6Une vue de la rue Wilson en 1944, à gauche les ruines du cinéma Alhambra. Les arbres au fond de la photo sont ceux du square Saint-Roch. (cliché Fornallaz)


 

Etretat Wilson 7Le même point de vue en 2012. (Photo DAN)

 

****************************

 

 

Voici un complément de photos et d'informations qui nous sont fournis par Catherine avec son témoignage. Merci Catherine.
Je lui laisse la parole :


Au coin des rues Président Wilson et Frédéric Bellanger (photo de 2012) il y a une galerie d'art, un magasin d'antiquités et brocante et le coiffeur.
A la place du magasin d'antiquités mon père avait son magasin, il a ouvert en 1954 sous le nom de Saint Roch Musical au début il vendait essentiellement postes de radio et disques (il vivait à l'arrière du magasin puis ensuite au premier étage), ensuite le magasin a été transformé vers 1965 en Radio Tiers St Roch) de plus en plus de télés, et un atelier ouvert sur le côté rue Bellenger. Il a cessé son activité fin 1982, la concurrence avec les grands magasins et surtout l'ouverture de Darty ont été fatals à ce petit commerce. Il a été vendu en pas de porte en 1983.
Je vous joins 3 photos des vitrines en 1954, 1965 et dans les années 70


Le Havre-St Roch Musical-19541954.

 


Le Havre St Roch Musical-19651965.

 

Radio Thiers St Roch-1973Années 1970.

 


___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

Commenter cet article

Kevin 24/03/2015 08:44

Bonjour,

je viens d’apprendre que mon arrière grand-père a vécu au 25 rue du president wilson en 1920. Ils n'existe plus je pense, est-ce que vous avez une idée ou ça pouvez être?

DAN 24/03/2015 09:00

Bonjour Kevin. Cette partie de la rue Wilson où votre arrière grand-père a vécu, a changée de nom en 1963 pour se nommer rue Georges Braque. La numérotation de cette partie n'ayant pas trop été bouleversée après la guerre, le 25 est de ce fait toujours au même endroit ( à quelques mètres près) mais désormais dans la rue Georges Braque aujourd'hui.
Bonne journée Kevin.

THIERRY DESPRES 27/11/2012 09:31


Bonjour


Vous avez oublié de faire une photo de cette fin d'anée avec ce nouvel immeuble construit au dessus du fleuriste et qui cache la maison juste deriierre( propriété du fleuriste!)! recapée des
bombardements

DAN 27/11/2012 10:38



Bonjour Thierry,
En effet cette maison est en train de changer d'aspect avec l'ajout d'étages, mais au moment où j'ai fait cet article les travaux n'étaient pas encore commencé, cela me donnera l'occasion de
refaire un petit article sur ce sujet.
En tous cas vous avez un bon sens de l'observation, bravo.
Bonne journée Thierry !  



Caroline.K 25/11/2012 22:06


C'est vraiment un article superbe qui mêle plus seulement les immeubles et les photos du passé mais aussi un véritable témoignage qui fait corps avec l'histoire de la ville. Bravo Dan d'avoir
donné envie et la possibilité à Catherine de s'exprimer sur ses souvenirs, on sent que tout cela est encore douloureux.


CaroLINE

DAN 25/11/2012 23:14



Bonsoir CaroLINE,
Mon blog (si on peut appeler ça ainsi), se veut avant tout un espace de libre parole et témoignage sur l'histoire petite ou grande de la ville du Havre. Quand un témoin vient apporter sa pierre à
l'édifice de cette histoire, je n'hésite pas à le publier en première page dans l'article même, plutôt que de le laisser en commentaire.
Le témoignage de Catherine s'inscrit parfaitement dans cette démarche, alors je n'hésite pas à le publier après accord de l'intéressé.
Bonne fin de soirée CaroLINE.



tce76 25/04/2012 23:28


Salut Dan,


Merci pour les explications historiques de début de billet. On aurait logiquement pu s'en douter de la séparation des communes.


Quant aux photos, on reconnait bien les lieux, même il y a 60 ans!


Bonne fin de soirée.

DAN 27/04/2012 13:47



Salut Thierry. Ma réponse, un peu tardive, vient du fait que j'ai été retenu en famille et que c'était imprévu.
Pour les photos d'aujourd'hui,  heureusement il nous reste quelques endroits comme ça qui permettent de faire la jonction entre passé et présent, et quand on se promène c'est toujours plus
agréable de savoir qu'un quartier ou un pâté de maisons n'a pas changé d'aspect, en tous cas moi c'est comme ça que je vois les choses !
Bonne fin de semaine Thierry



eva 24/04/2012 22:46


ah ah ah ! Dan, tu laisses tout comme ça ! c'est vrai, j'essaie toujours d'être dans le vent !!!


 

DAN 24/04/2012 23:19



Bon d'accord Éva, je laisse tout comme ça, alors bonne nuit et... bon vent



eva 22/04/2012 23:21


oh la la ! Je vois maintenant comment j'ai écrit "on vend" ! Pfff ! 

DAN 22/04/2012 23:47



Bonsoir Éva. Tu étais dans le vent en écrivant ce commentaire. Rassure toi ça m'arrive plus souvent qu'à ton tour. Si tu le souhaites je peux effacer ce commentaire, et tu me le réécris, tu
connais over-blog et tu sais que l'on ne peut pas changer un seul mot dans un commentaire, alors c'est toi qui vois ?
@ Plus Eva !



eva 21/04/2012 00:27


On a toujours un serrement de coeur quand on voit la photo d'après un bombardement... Tes photos de la boutique Schneider sont rassurantes ! au moins, chez Schneider, on vent toujours des TV !

DAN 21/04/2012 08:02



Bonjour Éva . Les photos de la boutique Schneideir sont de Catherine, ce ne sont pas les miennes. J'ai pour habitude, si son propriétaire le veut bien, de publier les photos que l'on veut bien me
communiquer, ça permet à tous d'en profiter et de voir une partie d'un lieu ou d'une boutique comme ici à un moment précis de son histoire.
Quant à la rue après les bombardements je me demande toujours comment la génération qui a vécu ça a pu le supporter, tellement tout était à refaire, je me pose la question mais j'ai rarement la
réponse si ce n'est qu'elle avait une confiance en l'avenir que nous n'avons peut être plus ?
Bon week-end Éva !  



Pétula 18/04/2012 22:00


Disserter sur Roger Guerrant et le Havre autour d'un bon verre: je suis + que partante! A l'occasion, envoyer moi votre adresse perso. Et RDV peut être en juillet sur une terrasse vue mer ou
vue tram...?


Très bonne soirée à tous,


Pétula

DAN 18/04/2012 22:43



Bonsoir Pétula. J' vais vous envoyer mon adresse perso par mail mais en juillet je ne serais pas au Havre, car je prends un peu de vacances en famille, sinon à un autre moment de n'importe qul
mois je suis partant aussi alors je vous envoir ça tout de suite.
A très bientôt Pétula ! 



Romain B 18/04/2012 17:44


sa a bien changé quand meme..... Tres beau comparatif.

DAN 18/04/2012 19:03



Bonsoir Romain. Et encore, là, dans ce quartier, il reste quelques vestiges, heureusement d'ailleurs, ça permet de nous repérer .
Bonne soirée l'ami !



Pétula 17/04/2012 22:21


Merci pour ce nouvel article et ces photos précises. En les découvrant j'ai ré-arpenté avec plaisir ces morceaux de rues bien connus.


Merci aussi pour l'aparté concernant Roger Guerrant, peintre dont j'ai découvert les gouaches talentueuses un jour dans une galerie havraise; quelle chance d'avoir été l'ami et "le partenaire de
peinture" de ce monsieur! Ah... que de bons souvenirs votre blog m'évoque t-il!


Très bonne soirée à tous!


Pétula.

DAN 17/04/2012 22:45



Bonsoir Pétula. Mon blog est un peu fait pour réveiller" les souvenirs des lecteurs et évoquer, je n'ose dire le bon vieux temps (car a t-il jamais existé) mais les souvenirs d'enfance ou
d'adolescance en parcourant mes articles.
Quant à Roger Guerrant il faut aller voir une des expositions qui sont régulièrement organiser au Havre, il y en a une en ce moment dans une galerie de l'avenue Foch. Mais parler de Roger me
ferait largement déborder l'espace qui est à ma disposition pour répondre aux commentaires, car je pourrais en parler des heures durant , aussi je m'arrête là car un jour, peut être pourrais-je
vous en parler directement devant une bon verre ou une bonne tasse qui sait ?
Bonne fin de soirée Pétula !



marcopolo76 17/04/2012 18:30


Salut Dan


Un quartier que je connais très bien pour y avoir travaillé pendant 12 ans rue de l'Alma ...tu vois ce que je veux dire...!


De 1985 à 1997 , j'ai vu ce quartier totalement changer...les petits commerces ont cessés leurs activités et la population a également changé ...!


Bonne soirée l'ami !!!


Marco


 

DAN 17/04/2012 19:38



Bonsoir Marco. Ah oui eefectivement, je vois très bien où tu as travaillé rue de l'Alma, ce devait être assez agréable d'être là je pense.
De 1985 à 1997,  en effet ça a beaucoup changé au cours de cette période, les petits commerces ont subi le contre-coup des grandes surface, et de nos jours les commerces qui tiennent le coup
sont ceux difficilement "délocalisable". Quant à la population elle a suivie le mouvement de ce qui se passe en ville depuis de nombreuses années avec le chômage qui progresse.
Bon, bonne soirée l'ami, on continuera la conversation autour d'un verre avec les potes



Space76 17/04/2012 10:16


Dan -> Oui, je sais comment fonctionne Over-Blog, il n'y a pas de soucis. Merci de ta part et bonne journée pluvieuse...

DAN 17/04/2012 10:28



Bonjour Space76. Ok pas de problème alors ! Bonne journée à toi également pluvieuse certes mais surtout froide hélas !
@+



boboce 17/04/2012 10:12


Salut DAN


 


Superbe les photos de commerces et en particilier celles du commerce Schneider où l'on voit les évolutions du matériel radio et télévisé.


Ca me rappelle un peu le magasin Nicolas à Harfleur lorsque j'étais enfant (80's).


 


A+

DAN 17/04/2012 10:25



Salut boboce. Eh oui, à chacun ses souvenirs, je me souviens aussi du magasin Nicolas à Harfleur il était réputé mais surtout il était au Havre auparavant. Il y a comme ça des commerces qui
marquent nos mémoires pour longtemps, surtout ceux qui vendaient des objets en rapport avec les loisirs, et là le blog ne serait pas assez grand pour parler de tous ces commerces.
@ + et bonne journée boboce des années 80's 



Space76 16/04/2012 23:08


Je n'ai pas beaucoup de temps pour lire les commentaires mais j'ai lu ton article, très intéressant encore une fois, bien que je connais pas assez le quartier. Dans tous les cas bonne soirée et
merci à toi !

DAN 16/04/2012 23:35



Bonsoir Space76. Je comprends que tu n'aie pas le temps de lire tous les commentaires, ne t'en fais pas mes articles peuvent être lu à n'importe quel moment, et si tu désires écrire un
commentaire sur un sujet publié il y a plusieurs mois, voire plusieurs années, il n'y a aucun problème de lecture pour moi car tout commentaire nouveau est toujours en tête de liste ce qui fait
que je n'ai pas à chercher ni où, ni à quel article il s'adresse puisque je le sais automatiquement sur mon administrateur.
En tous cas merci pour celui-ci et si un jour, toi comme moi, avons un peu plus de temps nous pourrions de nouveau nous balader dans ce quartier que j'aime beaucoup et y faire d'excellentes
photos comme tu en as le secret !
Bonne fin de soirée Space !



Mousse 16/04/2012 20:31


Bonsoir cher Dan,
Je ris, je ne connais rien de ton coin.
Je vois qu'il y a du changement grâce à tes jolies cartes postales, je me régale à regarder ces anciennes cartes.
Le bombardement a fait du dégât ! Quelle tristesse.
Comme toujours, un très beau reportage.
Quand je vois le prix du timbre, il a fameusement augmenté !
Merci cher Dan, je sens le passionné.
C'est un plaisir de passer chez toi.
Bonne semaine, mes amitiés

DAN 16/04/2012 23:19



Bonsoir Mousse. Tu as d'autant plus de mérite à venir voir mon blog et écrire un commentaire que tu ne connais pas du tout le Havre. Peut être as-tu le plaisir de voir différents endroits à un
siècle de différence et en sachant que c'est pris du même point de vue. En général ce sont plutôt les havrais  ou d'anciens havrais qui viennent visiter mon site, bien que maintenant j'ai pu
constater que de nombreux non havrais aiment à regarder les temps anciens avec mes cartes postales. De toutes façons tu seras toujours la bienvenue ici car tu as bien compris qu'un échange de
commentaires comme nous le faisons pour faire naître une amitié au delà des frontières, et ainsi s'ouvrir à d'autres connaissances.
Alors bonne semaine Mousse et qui sait, à bientôt ?



Geoffray 16/04/2012 17:13


C'est vrai que la carte postale N°2 sème le trouble et porte à confusion. On la trouve encadrée dans la boulangerie carrefour Etretat/Morlent, ils pensent donc que cette carte postale
illustre leur magasin. Dans ce quartier bientôt le fleuriste Monceau aura grandi de 2 étages bien modernes et j'apprends ce jour que la grande maison blanche accueillant les pères
Franciscains rue Philippe Barrey va être rasée pour devenir 69 appartements de standing. Le paysage urbain de ce quartier qui a conservé un certain charme va être encore chamboulé.

DAN 16/04/2012 18:05



Bonsoir Geoffray. La confusion à propos des immeubles rue d'Etretat est courante, seule une analyse attentive permet de les distinguer, ici je n'ai parlé que des rails du tramway mais il y a
d'autres éléments à analyser comme les détails architecturaux des maisons. entres-autres.
S'agissant de la grande maison blanche rue Barrey cela fait plus d'un an que le père Franciscain, monsieur Montaigu, doit me contacter pour me donner de plus amples renseignements à ce sujet,
mais surtout savoir quand débutera cette démolition. D'ailleurs ce bâtiment, conçu par l'architecte William Cargill, a été inscrit (et non classé ) au patrimoine architectural du Havre. Mais
c'est un bien maigre obstacle pour les bâtisseurs d'immeubles modernes et les promoteurs.
Bonne soirée Geoffray !  



François 16/04/2012 09:20


Salut Dan,


Il ya toujours dans la rue du président Wilson, la boutique "Nautilus" ouverte depuis les années 70. J'aimais bien passé devant quand ils vendaient des fossiles.

Nicéphore & DAN 16/04/2012 09:34



Salut François. Je connais en effet cette boutique au numéro 55, mais je ne savais pas que son propriétaire vendait des fossiles auparavant, moi question fossile je n'ai qu'à regarder dans un
miroir sinon j'en ai encore plein dans mes tiroirs et étagères. Je connais des boutiques qui,
même si elle ne propose pas de fossiles à la vente, en mette en vitrine ce qui attire toujours le regard du chaland au passage, une bonne manière de faire de la promotion en quelque sorte !
Bonne journée François ! 



Pierre 16/04/2012 07:34


Hello DAN, Dans la première comparaison, pas trop de changement sinon les façades rafraichies.


Pour l'autre carrefour, un agrandissement suite à la destruction je suppose. Ce n'est pas dans ce coin la limite de la destruction dans ce quartier ?

DAN 16/04/2012 09:17



Bonjour Pierre. Eh oui il arrive quand même de retrouver les mêmes maisons d'avant le désastre, cette rue d'Etretat en est un parfait exemple. Cette partie de la ville représente en effet la
limite des bombardements de 1944.
Bien sûr ceux qui ont reconstruit cette rue et ce quartier ont tenu compte du futur accroissement de la circulation automobile ce qui n'a pas manqué de se produire, voila pourquoi ce quartier a
cette configuration aujourd'hui.
Bonne journée Pierre et à un de ces jours !



Claude 15/04/2012 23:14


Belle rétrospective en images des principaux carrefours de ce secteur de la ville que je connais bien pour y passer très souvent .


Bientôt une nouvelle physionomie concernant le 2ème cliché avec la construction d'un nouvel ensemble immobilier (travaux en cours) à côté et au dessus de
l'étage existant du marchand de fleurs.


Bonne nuit

DAN 16/04/2012 00:27



Bonsoir Claude. Oui j'ai vu les travaux en cours à l'emplacement que tu cites, et depuis quelque temps j'en prends des photographies comme j'ai l'habitude de le faire avec tous les nouveaux
chantier au Havre, enfin ceux que je peux suivre car ici avec la démolite aigüe c'est plutôt difficile d'être partout à la fois. Mais là je les suis d'autant mieux que mon marchand de fruits et
légumes préférés s'y installe deux fois par semaine au marché sur la placette. alors en même temps je fais quelques clichés pour suivre de la progression des travaux  !
Bonne fin de soirée Claude



louis 15/04/2012 22:35


J'ai du mal à voir sur les deux premières photos, rassure moi  : Le café de la Poste et le rendez-vous des cyclistes existent toujours ?

DAN 16/04/2012 00:52



Salut Louis. Si tu as un peu de mal à voir les photos tu peux cliquer dessus pour les agrandir.
Alors à propos de ces deux commerces ils n'existent plus tu t'en doutes, mais les bâtiments eux sont toujours là, manque de pot, et c'est sans doute là où tu voulais en venir, ces deux bistrots
ont laissé leur place à une brocante et un fleuriste... D'accord, ce n'est pas dans ce type d'établissement que tu fais tes enquêtes, mais que veux-tu, il faut de tout pour faire un monde
...


Bonne nuit Louis !



claymore 15/04/2012 21:47


je veins de percuter, tu peignait les grandes toiles qu'on voyAit a l'entracte dans les cinemas ???

DAN 16/04/2012 00:19



Exactemant Claymore, c'est tout à fait ça .
C'étaient les "anciens établissement Gallet" qui étaient rue Paul Souday. Et si tu as connu cette époque j'espère que ces rideaux publicitaires t'ont fait passer de bon moment à deviner le nom du
magasin quand le copain d'à côté ne te disait que la première et la dernière lettre de ce nom, en tous cas c'était courant à l'époque !
Bonne fin de soirée Claimore ! 



Christine 15/04/2012 21:44


Merci pour ce nouvel article !


Au coin des rues Président Wilson et Frédéric Bellanger (photo de 2012) il y a une galerie d'art, un magasin d'antiquités et brocante et le coiffeur.


A la place du magasin d'antiquités mon père avait son magasin, il a ouvert en 1954 sous le nom de Saint Roch Musical au début il vendait essentiellement postes de radio et disques (il vivait à
l'arrière du magasin puis ensuite au premier étage), ensuite le magasin a été transformé vers 1965 en Radio Tiers St Roch) de plus en plus de télés, et un atelier ouvert sur le côté rue
Bellenger. Il a cessé son activité fin 1982, la concurrence avec les grands magasins et surtout l'ouverture de Darty ont été fatals à ce petit commerce. Il a été vendu en pas de porte en 1983.


Je vous joins 3 photos des vitrines en 1954, 1965 et dans les années 70


https://picasaweb.google.com/lh/photo/HhnaxOWr8RIGhyPWj6LxmQnghS_hFb1fTiOPovdEufE?feat=directlink


https://picasaweb.google.com/lh/photo/TmvSNf7UBon8gIjkPVFoBQnghS_hFb1fTiOPovdEufE?feat=directlink


https://picasaweb.google.com/lh/photo/zoykDE6Ev7yINwXpjulNWAnghS_hFb1fTiOPovdEufE?feat=directlink


A bientôt !


 

DAN 16/04/2012 00:15



Bonsoir Christine. Tout d'abord merci pour l'envoi des photos du magasin de votre père. Voila des archives qui seront mises dans mon article présent sous la photos de l'actuel commerce c'est à
dire la galerie d'art que je connais bien.
Bien entendu votre témoignage accompagnera ces photos, car il est précis et permet d'avoir un historique  complet de cette boutique. C'est ici la "coutume" dirais-je de pouvoir mettre
témoignages et photos de ceux qui ont la gentillesse de m'écrire sur ce blog, alors dès demain je mettrais tout cela en place.
Merci beaucoup Christine et bonne fin de soirée ! 



claymore 15/04/2012 20:31


la memoire m'est revenue pour ce monsieur qui me semblait immense par la taille et le talent  Roger Guerrant

DAN 15/04/2012 21:28



Tu as tout à fait raison Clmaymore, un immense talent, ma réponse complète est dans le précédent commentaire



claymore 15/04/2012 20:12


Bonsoir Dan


et bien cette rue je l'ai parcourue pendant des années car je suis moi aussi originaire de ce quartier ou j'ai vecu de ma naissance à mes 30 ans


que de souvenirs , à pied, en mobylette, en voiture, en bus


pour pere cantoche et  Roland , le croisement de la rue d'Etretat et de la rue Joseph Morlent n'est pas sur la photo 2, il se situe tout en haut de cette partie de rue


quand à goux ou j'achetais mes cahiers, crayons,stylos avant les supermarchés houla que de souvenirs pour l'ecolier de l'ecole Frederic Belanger


les 2 sangliers et en face (traiteur asiatique) etait une quincaillerie


et les passages dont un rue Joseph Morlent ou habitait dans le passage Luce ton confrere peintre (j'ai un trou de memoire, son nom m'echappe) il m'mpresionnait quand j'etait gamin avec son grand
chapeau (tient, un chapeau)


 


j'arrete la car j'en ai vraiment beaucoup de souvenirs dans ce quartier


 


bonne soirée Dan et encore merci

DAN 15/04/2012 21:25



Bonsoir Claymore. Mais il ne faut pas hésiter à écrire ses souvenirs ici, surtout que tu apportes des précisions concernant les commerces de ce secteur. Voila un bon témoignage de quelqu'un qui a
vécu ici pendant longtemps.
Puisque j'ai vu que tu avais mis un commentaire pour préciser le nom du peintre, laisse moi te dire que ce monsieur était mon supérieur hiérarchique pendant mes années d'apprentissage de peintre
en lettre décorateur, il s'agit en effet de Roger Guerrant que j'ai donc connu pendant des années, mais les souvenirs les plus significatifs pour moi est qu'on allait ensemble peindre à Honfleur
en embarquant le matin de bonne heure dans sa vieille 2CV un véhicule qu'il avait pour faire ses déplacements avec son matériel de peintre, alors un de plus à bord ne le gênait pas. C'est ainsi
que j'ai pu passer des heures formidables en sa compagnie et qu'avec lui j'ai pu apprendre les science du mélange des couleurs pour un tableau. Crois moi ça c'est inoubliable.
Et tiens, pour finir avec lui, j'ai quelques cliché de cette époque où nous travaillions ensemble avec quelques autres, en voici une photographie !



C'était un homme qui te semblait sévère, mais pour l'avoir bien connu c'était la crème des hommes avec un humour tout à fait plaisant !


Bonne fin de soirée Claymore !



pere cantoche 15/04/2012 19:35


Alors là, mon p'tit père, et tu le sais bien, tu me touches droit au coeur... tant ce quartier m'évoque de vieux et tendres souvenirs... mon grand-père maternel habitait un pavillon passage
Eichoff ( ce passage reliant l'ancienne Charcuterie " les 2 sangliers " rue d'Etretat à la rue de l'Alma ). D'ailleurs à ce propos, j'aurais tendance, sans en être certain, à penser comme Tic-Tac
pour ce qui concerne ta seconde carte postale. mon grand père et ma maman étaient clients de la " Librairie Goux " à l'emplacement de l'ex " Yeux d'Elsa "... et il y a 15 ans, j'ai moi-même
emménagé dans ce quartier afin de boucler la boucle...


voilà, montigars, tout ça pour te dire que je te remercie pour ce beau reportage et t'adresse mes amitiés potavraises en cette fin de Dimanche à la température quasiment hivernale...

DAN 15/04/2012 21:13



Salut père cantoche. Ben oui avec cet article je savais que je te ferais plaisir puisque tu habites non loin d'ici. Pour les commerces qui ont exercés ici il y en a tellement eu que je ne saurais
tous les citer, ou les re-placer tous dans leur contexte. Donc il faudrait que je consulte les Micaux pour savoir exactement ce qu'il y avait ici dans cette rue et leur adresse exacte également.
Mais j'ai l'impression avec cet article d'avoir réveiller un tas de souvenirs auprès des lecteurs, il est vrai que ce secteur était et est toujours très apprécié des havrais, la preuve tu y
habites mon bon Thierry.
Bonne fin de soirée Thierry,  au coin du feu alors, puisque le printemps "glandouille" à l'image de quelqu'un que nous connaissons bien



Roland 15/04/2012 17:50


Salut dan.


Je connais bien ce quartier et ses commerçants et j'ai un doute sur la 2ème carte postale , je penserais plutôt  au carrefour des rues Joseph Morlent et d'étretat avec à la pointe une
charcuterie "aux deux sangliers"mais je n'en suis pas certain,tu sais que j'ai habité ce quartier 4 ans!


bon dimanche à toi .

DAN 15/04/2012 20:57



Salut Roland. ces deux points de vues sont très semblables en effet, et j'avais fait il y a quelques années la même erreur, à savoir confondre ces deux carrefours. Après avis d'expert il s'agit
bien du carrefour avec la rue Bellanger, car c'est le seul endroit, dans cette rue d'étretat, où les rails du tramways bifurquent, avec cette courbe bien prononcée, pour ensuite emprunter
l'actuelle rue Otton Friez longeant le square Saint-Roch.
D'ailleurs voici une photo ancienne de cette rue et de ce carrefour,  tu pourras à loisir les comparer entres-elles.

Bonne fin de soirée Roland ! 



Papy Scham 15/04/2012 17:20


Bonjour Dan


Des quartiers complètement métamorphosés. Où l'on pouvait facilement circuler à pied. De nos jours, la voiture est reine et crée des problèmes de toutes sortes. J'aime bien les deux cafés l'un en
face de l'autre. Sympa.


Bonne fin d'après-midi et bonne semaine.


 

DAN 15/04/2012 20:45



Bonsoir Papy Scham. On ne saurait trop analyser ce XXe siècle comme celui de l'automobile, les diverses cartes postales que je possède du Havre ont toutes ce point commun à savoir que les badauds
sont sur la chaussée tranquillement sans être trop inquièté par, les quelques voitures ou même les tramways de l'époque, rien ne semblait pas les perturber. Autre temps autre société !


Bonne soirée PapyScham !



Tic-Tac 15/04/2012 15:04


Hello DAN, 


Chose étonnante, il me semble que je connais le carrefour de la première série de photos car avant de lire les commentaires, cela m'a fait penser à une librairie d'occasion qui d'après mes
souvenirs se trouvait dans la rue qui monte... Je pense qu'il doit s'agir des Yeux d'Elsa !


Je me souviens aussi de la petite boutique du coin (devanture marron glacé) qui vend, si c'est bien elle, des objets de décoration ?


Très bon dimanche DAN !

DAN 15/04/2012 17:04



Salut Tic-Tac. En effet, tu as de bons souvenirs, c'est dans cette rue d'Etretat qu'était la boutique "les yeux d'Elsa", mais devant les difficulté pour se garer, pour accéder à la boutique de la
part des piétons, et pour y être tout à fait à l'aise (à cause du bruit de la circulation), "Elsa"a donc déménagé sur le cours de la République dans une boutique plus grande et où la circulation
ne se fait pas à la porte même du magasin, mais un peu plus loin. De plus le tramway passera par là (je parle toujours du cours de la République) donc c'est une opportunité pour ce magasin
d'avoir de la clientèle en plus.
Quant au magasin qui vendait des objets de décoration avec la devanture "marron-glacé" là je n'en ai pas souvenance, mais peut être qu'un lecteur pourrait nous répondre à ce sujet ?
Bonne fin de journée Tic-Tac ! 



jeanpaul76 15/04/2012 15:02


J'aime bien ce vieux quartier et oui ! la rue d'Étretat a toujours suscité des interrogations quand je la descendais avec mon oncle
assis sur la porte baguage lui-même passionné des bateaux comme c'est bizarre j'aime aussi les bateaux...voilà c'était ma partie nostalgie ça fait du bien ...


Le carrefour rues d'Étretat, Wilson, de l'Alama est à mon sens un quartier où le commerce est encore présent il y a surtout des
magasins phares j'appelle ça les locomotives et peut-être une envie d'exister de la part des commerçants là à en faire une rue piétonne oui je suis d'accord mais, hélas un carrefour lien entre la
ville haute et basse


Peu de modifications opérées sur le tracer .


Toujours des commentaires émouvant sur j'habitais, ma tante n'a vécu là que des souvenirs sur un ancien quartier


Merci pour le rêve mais bon un retour en arrière de combien ! oh là je
vais te dire je compte plus ..



bonne semaine 

DAN 15/04/2012 16:54



Salut Jean-Paul. Une rue telle que la rue d'Etretat pourrait être une de ces rues piétonnes et commercantes que les promeneurs et touristes aiment à parcourir. Ne reste qu'à régler la question
circulation et là ce n'est pas gagné, on ne vas tout de même pas créé une nouvelle rue pour sattisfaire cette demande ce serait encore une fois être face à des démolitions. Non c'est un grave
problème auquel le modeste historien amateur que je suis ne saurais répondre, mais il faudra pourtant bien qu'un jour elle soit posée à nos édiles ?
C'est évidemment un quartier qui suscite les souvenirs et autres évocations du passé, c'est un endroit où les commerces étaient nombreux, et où la vie grouillait, il n'est qu'a regarder les
cartes postales de ces époques pour s'en convaincre, il y a toujours du monde sur ces photos, rares sont celles ou il n'y a personne, et je n'en connait aucune d'ailleurs, alors si quelqu'un en a
une ...?
Bonne fin de journée Jean-Paul !



geo 15/04/2012 13:55


La rue du Président Wilson et la rue d'Etretat font encore partis de ces artères havraises totalement dépassées par le flux de circulation. Ces rues qui semble n'avoir jamais évoluées depuis les
années 50 (priorité à droites, passages piétons interminables, doubles sens là ou les rues devraient être en sens unique, absence de trottoirs).


Le gestionnaire des autobus du Havre propose depuis longtemps de mettre les rues d'Etretat, et Guillemard en sens unique...mais la ville n'ose pas contredire la saintcrosainte voiture, reine du
pavé et reine des accidents !


La gestion de la voirie au Havre s'améliore grâce à des projets comme le tramway, mais pour le reste il reste beaucoup à faire pour adapter notre ville aux besoins du XXIeme siècle.

DAN 15/04/2012 16:43



Salut Geo. comme je le faisais remarquer dans une précédente réponse, c'est en effet bizarre qu'une rue aussi petite soit à double sens. Je ne sais pas si cela vient du respect pour les
"bagnoles" ou tout simplement le résultat d'une étude sur le flux ville haute, ville basse. Toujours est-il il que la situation ne peut rester en l'état, et s'il fallait demander l'avis des
habitants du quartier à ce propos, j'espère que la municipalité tiendait compte du résultat de cette enquète auprès des habitants, et non pas comme celle qui concernait Danton et sa porte de
prison. Mais ceci est une autre histoire.
Bonne fin de journée Geo !



phyll 15/04/2012 11:17


Salut mon pote,


sur la première comparaison, pas trop de changements... à part bien sûr la disparition de tous ces commerces de proximité !!....


c'est autre chose pour la partie reconstruite ! et avec le temps, cette artère est devenue un axe "ville haute / ville basse" et le piéton n'y trouve guère sa place !! Et je suis d'accord avec
l'ami JMH en ce qui concerne "l'abandon" de ce quartier !!


bon dimanche et à bientôt !

DAN 15/04/2012 11:31



Salut mon pote. C'est surtout dans la partie haute de la rue d'Etretat que les choses se gâtent. La librairie-bouquiniste-café "les yeux d'Elsa" était dans cette rue et soufrait beaucoup du bruit
et des conditions de circulation qui, ici chose presque incroyable pour une telle rue, se fait dans les deux sens. Qui n'a pas descendu cette artère et avoir et obligé de s'arrêter pour laisser
passe le flot montant ou descendant ? De plus, c'est aussi ici que passe les bus ce qui n'arrange rien.
Cette rue devrait être piétonne, mais alors où faire passer les véhicules se rendant en ville haute ? Là est bien un des nœuds du problème que je saurais résoudre ici.
Quant aux commerces de proximités  là c'est dans toute la ville que la question se pose !
Bon dimanche à toi aussi Phyll, et c'est de chez ma fille que je te répond alors pour moi le dimanche sera  bien occupé !



Michèle 15/04/2012 09:41


Bonjour,


Ce reportage me touche beaucoup , car j'ai vécu de 1955 à 1982 72 rue du Président Wilson juste en face du passage clouté situé au bas de la rue. Au début le balcon était agréable, mais avec le
temps il était impossible d'ouvrir les fenêtres à cause du bruit et de la poussière occasionnés par la circulation de plus en plus dense. Ensuite avec la pose des feux tricolores, il y eut les
coups de frein et d'accélérateur.


Mais c'est le quertier de mon adolescence, avec le passage par le square Saint-Roch tous les jours pour rejoindre le "Lycée de filles" qui était alors l'appelation du Collège Raoul Dufy, ce qui
était bien agréable dès les beaux jours revenus. Et puis quand je me mettais à la fenêtre, je voyais des arbres: c'était plus réjouissant que de voir des immeubles.


Je me souviens aussi une nuit avoir été réveillée par des appels au secours d'une dame attaquée sur le grand trottoir situé en face de la fenêtre de ma chambre, suivis d'un coup de feu : c'était
un voisin qui entendant les cris avait fait fuir l'agresseur en tirant un coup de feu en l'air.


Que de souvenirs en ce dimanche remontent en ma mémoire, de jours heureux avec ma famille, dont il ne reste, hélas! plus que moi.


Bon dmanche à tous .


Michèle


 


 


 


 

DAN 15/04/2012 11:00



Bonjour Michèle. J'ai connu moi aussi, étant plus jeune où j'habitais, le fait de pouvoir ouvrir sa fenêtre et profiter du soleil et de l'air printanier, c'était dans les années 50 également.
Mais avec l'accroissement de la circulation il était devenu de plus en plus désagréable d'ouvrir ces fenêtres, d'autant plus quand il on remplacé les trolleybus par des véhicules à moteur
gas-oil. Donc je comprends parfaitement ce que vous avez ressenti dans cette rue Wilson  où vous habitiez. Sinon ce devait être sympa de passer par le square pour se rendre au Collège. Avoir
de la verdure en face de chez-soi, comme vous et moi avons connu, permettait de suivre le rythme des saisons avec la végétation qui changeait selon les mois de l'année.
Je vous ai fait "remonter" des souvenirs avec mon article, il est vrai qu'ici c'est la machine à remonter le temps, alors forcément...
Que tour ceci ne vous empêche pas de passer un excellent dimanche Michèle ! 



JMH 15/04/2012 08:49


Bonjour Dan


Mon père me disait, d'après mes souvenirs, qu'il y eut, il y a de nombreuses décennies, un renversement d'un véhicule-transport de tinettes dans ce secteur. ce fut une infection
dans tout le quartier !


La rue Wilson est assez mal " ficelée " sur le plan de l'aménagement. Il y a un immeuble en retrait qui abrite des restaurants presque cachés. Le passage des piétons entre les deux parties du
trottoir est assez dangereux. Quant à la placette en haut de la rue c'est évident qu'il faudrait y supprimer le stationnement. Je pense d'ailleurs que le quartier Saint-Vincent est "en
friche " depuis quelques années afin que des investisseurs puissent arriver et dire : " ici le quartier de l'avenir et patati et patata..." . Le quartier Saint-Vincent reste encore assez préservé
sur le plan architectural.

DAN 15/04/2012 10:46



Bonjour Jean-Michel. En effet la placette où s'installe le marché est d'une part trop petite, mais, d'autre part a fait reculer les restaurants qui, de ce fait, ne sont pas visibles de la route.
Bon je ne sais pas ce qu'on pourrait faire aujourd'hui pour améliorer cet état de fait,  mais ce sera difficile de trouver un bon compromis, peut être comme tu le dis en interdisant de s'y
garer pour commencer, mais là on se heurtera à ceux qui devront trouver un emplacement de parking. Ce n'est guère facile de contenter tout le monde.
Quant à l'accident de la tinette, et pour avoir connu les dernières en "activité" ce devait être une véritable infection, car déjà sans incident il était inutile qu'il annonce sa présence dans le
quartier vu que sont "chargement" le faisait à sa place, alors mettre toute cette ""marchandise"" sur la chaussée devait faire fuir les passants et fermer les fenêtres alentours....
Bon dimanche Jean-Michel ! 



RIVIERE 15/04/2012 06:11


 Ce  nouveau reportage est excellent. J'attends avec impatience la suite car je suis née rue de l'Alma en 1948 et mes parents ont vécu 10 rue Frédéric Bellanger "avant la guerre".C'est
un quartier qui les a vu vivre et qui commence à me faire vibrer en associant maintenant des images à la généalogie que je dresse. Merci, merci, encore merci.

DAN 15/04/2012 10:32



Bonjour Rivière. Merci pour le qualificatif concernant mon reportage, c'est toujours agréable à lire.


Pour la rue de l'Alma j'ai déjà évoqué cette artère ici on y voit cette rue qui a echappée de peu au désastre de 1944, c'est une rue que j'aime à parcourir car elle possède encore de très beaux immeubles du XIX siècle comme on ne sait
plus en faire. Sans doute y reviendrais-je pour y faire un article pour peu que j'ai de la "matière" pour le faire.
Bon dimanche Rivière.



SHIPS-LOVER 15/04/2012 01:59


Pour une fois que je suis le premier a laisser un commentaire je vais avoir le droit a une médaille. Concernant ce quartier je le connait trés bien et tu en a pris des risques pour faire tes
propres photos. car a deux reprises s'aretter sur le passage proteger sa a du etre sportif pour toi? En tout cas encore un grand bravo pour cet article qui m'en a appris sur mon quatier. A
bientot mon ami.

DAN 15/04/2012 10:25



Bonjour Sphip. Malheureusement je n'ai que des médailles en chocolat, alors quand je te retrouverai pour te rendre un livre je te la donnerai


Sinon , je ne prends pas trop de risque en faisant mes photos, certes je m'arrête au milieu de la chaussée mais en ayant pris soin de bien regarder avant si un véhicule arrivait. Et puis une fois
au milieu je déclanche en sachant à l'avance je ce que je veux obtenir.
Merci l'ami pour ton commentaire.


Il y aura encore beaucoup, à raconter sur ton quartier, en attendant , bon dimanche Ships !