Le bassin du commerce (F 7 & 8 sur plan)

Publié le par DAN

 

Le creusement du bassin du commerce a commencé en 1792. En 1814 une partie du bassin est utilisée par la Marine de guerre pour ses pontons et sa mâture. En 1818 Le percement d'un passage (un pertuis) à l'Est reliant ce bassin à celui de la Barre, est creusé. Le bassin est ensuite rendu au commerce, et la Marine s'installe dans le bassin de la Barre dont elle avait financé le creusement. Ce pertuis sera obturé en 1930. On distingue encore aujourd'hui nettement ce comblement sur le quai Est du bassin. (voir photo).

L'inauguration officielle du bassin aura lieu en 1820.

En 1842 on y installe une seconde machine à mâter, celle-ci sera démontée en 1894.

Divers travaux d'aménagement seront effectués dans ce bassin, comme l'installation de pontons pour le calfatage des carènes.

Ce bassin sera aussi un lieu où les bateaux de plaisance trouveront refuge. Il servira, et sert encore, d'école de voile, et à diverses activités comme des essais pour canots de sauvetage etc.

C'est en 1887 qu'une passerelle est construite à l'occasion de l'exposition maritime, elle sera remplacée par un pont en 1889. Ce pont ayant subi des dégâts pendant la guerre, il sera "rafistolé" pour finalement être  détruit en 1963. Ce n'est qu'en 1969 que la passerelle actuelle est installée, conçue par l'architecte Gillet assisté de ses confrères Du Pasquier et Lefranc.

En 1945, la question du comblement total ou partiel du bassin a fait l'objet d'une polémique, mais il a été conservé et ses quais restaurés, ils servirent d'ailleurs de repère pour l'alignement des rues reconstruites par A . Perret.

 


Bassin du commerce (12)Gravure ancienne du bassin du commerce.

 


Bassin du commerce (8)La matûre, sorte de grue pouvant hisser les mats sur les navires à quai.


 


Bassin du commerce (6)L'exposition maritime de mai 1887 sur le bassin du commerce.

 


Bassin du commerce (4)Le pont Alexandre construit en 1889 détruit en 1963.

 


Bassin du commerce (11)Une des piles de l'ancien pont Alexandre toujours visible en 2010.

 


Bassin du commerce (10)Traces du comblement de l'ancien pertuis reliant le bassin du commerce au bassin de la Barre.

 


Bassin du commerce (5)Pendant la première guerre mondiale, lanciers anglais quai Georges V.

 


Bassin du commerce (7)Calfatage d'un navire dans le bassin du commerce. En arrière plan la manufacture des tabacs.




Bassin du commerce (3)Essai de canot de sauvetage sur le bassin.


 


Bassin du commerce (2)La construction de l'actuelle passerelle en 1969.

 


Bassin du commerce (14)Le bassin entre les deux guerres.



Bassin du commerce (1)L'assemblage dans une photo de 2010.


 


Bassin du commerce (9)Le bassin du commerce en février 2010.

 

 


Commenter cet article

phyll 15/05/2010



salut mon pote,


l'histoire de l'évolution de ce bassin est très intéressante et bien documentée (comme à ton habitude) ! Le montage sur l'avant dernière photo est magique !!! hélas, nous ne verrons plus
désormais que des "coquilles de noix" dans ce bassin historique !



geo 15/05/2010



Génial cet avant dernier montage. Celà nous conforte dans l'idée qu'il ne faudrait pas grand chose pour redonenr vie à ce bassin.


D'ailleurs dans le futur j'imagine un centre-ville rencentré sur ses bassins. C'est une richesse considérable qui n'est absolument pas exploitée.


Alors à quand un "Vieux Port" Havrais ?



Arnaud 15/05/2010



Et bien on en apprend avec ce reportage. Je n'avais jamais fait attention aux traces du passé. Je vais aller me rendre compte sur place pour l'ancienne pile et le pertuis vers de le bassin de la
Barre.



FAH 15/05/2010



Superbes cartes et photos, Dan! Superposition très réussie!


Une petite remarque: dans mes souvenirs de 1953-1955 le pont avait été remplacé par une passerelle beaucoup moins jolie que le pont Alexandre, la guerre ne l'avait pas épargné. Nous devons à
Georges PRIEM, (historien du Havre et qui a recensé après les bombardements tout ce qui était à conserver) de pouvoir toujours admirer ce beau plan d'eau. Bonne journée, RDV à 11h à l'Hôtel du
Bocage de Bléville à St François.



Sylvain Bernardin 15/05/2010



Superbe travail de recherche.Le bassin avait alors une vocation.Belle image d'archive.



tce76 15/05/2010



C'était aussi vachement bien à la grande époque! Merci Dan de nous faire découvrir comment c'était avant. Pour ce qui est de la superposition, je ne me répèterais pas.



LGV 15/05/2010



Je suis impressionné par les gravures et photos ! C'est un réel plaisir de les regarder. Bravo pour cet article documenté et expliqué. C'est joli un bassin du commerce en activité, plus joli
qu'une mare bordée par des rues passantes. La voiture gâche le paysage et le bassin vivote. Pourquoi ne pas autoriser les péniches habitées le long du quai Georges V ? Je trouve que cela égaierai
le lieu sans gêner l'utilisation du bassin par l'école de voile ou le kayak-polo. En plus cela ferai des nouveaux logement dans un quartier côté, donc bon pour les havrais et bon pour les taxes
municipales...



otto graf 15/05/2010



Ne pensez-vous pas que ce bassin est menacé de comblement ? Il est vide depuis plus d'un demi siècle et constitue un barrage entre le quartier N-Dame/St François et l'Hotel de Ville/la Bourse.
Avec le "volcan" qui ne simplifie pas les choses.


D'autant que l'on remarque que le port se déplace de + en + vers l'Est et peut-on dire, loin du Havre-Urbanisé.


Alors, des péniches, pour quoi faire ?................C'est une présence, mais ce n'est pas la vie. Les péniches parisiennes ont favorisé des artistes, des oisifs, mais n'ont jamais constitué de
lieux d'animation et de vie.


L'un des problèmes de la ville est là. Pourtant, je m'abstiendrai de conclure, nostalgie aidant !


 


 


Des péniches, pourquoi pas ? mais pourquoi faire ?


 



christouf 16/05/2010




Salut DAN


Félicitations pour ce nouvel article. Juste une petite précision (histoire de ramener ma fraise...lol...). La mature qui a été démonté a été transportée à Petit-Quevilly. Y est-elle toujours ? J
n'en ai pas trouvé trace mais peut être que j'ai mal cheché. Bon week-end


 






phyll 16/05/2010



complément d'informations:


je vois à la lecture des commentaires que beaucoup souhaiteraient revoir ce bassin avec une activité maritime !...Mais le GPMH et la municipalité en ont décidé autrement !!


prochainement, des travaux vont avoir lieu en deux étapes:


 1/ démontage du pont Lamblardie et récupération de tous les organes mécaniques, par le service technique du GPMH.


2/ remplacement de celui-ci par la pose d'un  tablier fixe (idem à celui existant entre les bassins de la Barre et Vauban) de 45T qui n'aura pas vocation à être
manoeuvré, faute de circulation maritime !! Ce tablier pourra exceptionnellement être levé à l'aide d'une grue ! (autrement dit, quasiment jamais !!) 


Donc, ce bassin ne retrouvera aucunement son faste d'antan !!!


(source de mes infos: le magazine "ESCALE" du GPMH, d'Avril 2010)


ps: désolé pour cette "mauvaise" nouvelle !!!    



mr yak 16/05/2010



Article comme toujours interessant. J'ai le souvenir de restes de bateau en ciment dans ce bassin.



François 17/05/2010



Salut Dan,


Belles photos du bassin du commerce !


Je n'avais pas remarqué les traces du Pertuis d'Angoulème. Il semblerai que le bassin avait été vidé pendant la guerre mais je n'en suis pas sur il ne s'agait que de ouï-dire as-tu quelque chose
sur le sujet ?


François



Pierre 17/05/2010



Ca me rappel notre ballade avec Phyll et vous m'aviez expliqué tout ça. De bon souvenirs. La photo montage avec le bateau : magnifique. Je pense que l'on est pas près de revoir une telle
situation.



Jeff 17/05/2010



Belle évocation de l'histoire de ce bassin. Pendant la guerre mon père faisait partie du club des nageurs du CNH où il a appris à nager dans la piscine flottante installée dans le bassin du
commerce, et comme vous tous en apprenant le principe de la poussée d'Archimède j'ai accepté que ce fichu bateau en ferro-béton qu'on voyait dans le bassin puisse flotter.



JMH 17/05/2010



Bravo pour cet article intéressant où on a le plaisir d'apprendre des choses nouvelles sur le bassin du Commerce.  Ce qui est épatant avec l'histoire du Havre c'est qu'il y a toujours
un détail nouveau à découvrir.


Le destin de la mâture au Petit-Quevilly intrigue... Un historien dans ce secteur aurait peut-être la réponse.


C'est bien de mettre ces informations accessibles au public sur un site internet. La mémoire orale a tendance à disparaître si elle n'est pas transmise.


La mémoire des traces du pertuis et de piles de pont est sauvegardée désormais grâce à ton article.


   


 


 


 


 


 


  



B.O. 17/05/2010



Une balade dans le temps très sympathique.


Chaque article, nous apprend des choses, nous transporte. Un bonheur.



Joramy 18/05/2010



''Mais c'est la volonté politique qui manque peut être de nos jour ?'


Tu a raison, comme l'histoire du second Porte Avion bon bref


Sinon super article Daniel ;)



Papy Scham 18/05/2010



A nouveau un grandiose reportage sur ce bassin. Etonnante photo que celle de l'essai du canot de sauvetage. Brravo pour cette nouvelle page d'histoire. Un travail de maître.


Cordialement.



jps 19/05/2010



Salut les Havristoriens..un p'tit passage par ici pour le plaisir d'apprendre (on en apprend tous les jours me dit mon chef).. Que d'anecdotes, que de photos, que de choses ignorées par le
misérable havrais que je suis (O combien ignare et inculte et les mots sont faibles pour décrire l'état de mon analphabétisme notoire)..Comme à l'ordinaire vous enrichissez hebdomadairement,
voire chaque semaine, mon esprit restreint et pauvre..Quel plaisir que de s'abreuver à la source du savoir et de combler les trous abyssaux de mon minable BRAIN (sans storming) après chaque
lecture d'un de vos articles.. Je applaudis vos efforts continus et cultivés..


Amitiés commerciales (non négociables) ...



Philib 19/05/2010



Salut Dan,


Je trouve encore cet article excellent, quel boulot ! bravo..  J'espère que tout va bien pour vous deux, bonne soirée...



marcopolo76 19/05/2010



Salut Dan


C'est toujours avec autant de plaisir que je m'informe sur le HAVRE d'avant...!


Cela doit te donner beaucoup de travail en amont ...!


Dommage que ce bassin là ne puisse plus accueillir les voiliers où des beaux gréements..!


A+


mARCO 



C@t 20/05/2010



Bonjour DAN, beau reportage très bien illustré, de quand date la gravure ancienne (à peu près), j'aime beaucoup ainsi que la photo sous la neige avec le beau ciel bleu. On se rend compte de
l'évolution des voitures avec la photo montage. @ + DAN.



Francis 20/05/2010



Et bien cette semaine, on a pu visiter Le Havre à la télé, entre "4 garçons dans la nuit" et "des racines et des ailes"



jacky 22/05/2010



Salut Dan


Je suis bien embêté avec cet article. Vois tu j'habite en face du bassin et j'ai vu cette semaine ce magnifique bateau amaré à coté de la Caroline.


Le pont mobile va disparaitre bientot, Mais si ce bassin n'est jamais dragué ne se comblera t il pas ?


Au hasard d'une promenade virtuelle, j'ai découvert ceci et ça m'a fait penser à toi et ton travail.


« POUR AIMER SA PATRIE, IL FAUT LA QUITTER. JE SUIS ATTACHÉ À LA MIENNE, QUOIQUE JE N’Y TIENNE NI PAR MA FORTUNE NI PAR MON ÉTAT ; MAIS J’AIME LES LIEUX OÙ, POUR LA
PREMIÈRE FOIS, J’AI VU LA LUMIÈRE, J’AI SENTI, J’AI AIMÉ, J’AI PARLÉ. »
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

« ON PENSERA QU’IL N’EST PAS POSSIBLE DE TROUVER LE SOMMEIL DANS UN TEL ENDROIT : LA CORNE DE BRUME, LES GOÉLANDS… POURTANT, C’EST LA VÉRITÉ : LE HAVRE VOUS
EMPÊCHE DE VOUS ENDORMIR, DE VOUS ENDORMIR SUR VOUS-MÊME, ET VOUS POUSSE À CRÉER. C’EST TOUT. »
FRANÇOIS VALLEJO



Bonne soirée



jacky 23/05/2010



Encore moi !


Je suis éffaré de ces batiments entourant le bassin. Qu'est ce que c'était . Surtout le monument orné d'une horloge...


Que s'est il passé entre 1887 et 1889 ??


 



rose 23/05/2010



Merci pour ce petit reportage ! On apprend tous les jours ! ;)



eva baila 26/05/2010



c'est fascinant de voir ces gravures anciennes avec tous ces mâts... c'est extraordinaire de constater le déroulement de toutes ces transformations. Super billet ;))



buddy2259 29/05/2010



Bonsoir Dan, j'ai passé un bon moment à découvrir ton reportage sur le bassin du commerce ainsi que les commentaires qui en découle.Il est vraiment dommage que l'on laisse mourir ce
bassin sauf erreur ce ne serait pas le premier "dans le grand port maritime du Havre " enfin bon ...pour ce qui est de la fameuse péniche en fibro je l'ai bien connue au début des années 60' je
m'y rendais avec mon père mais il ne s'agissait pas encore d'une discothèque on s'y fournissait en accastillage bateau  cordages,toulines ,manilles etc....que de souvenirs !


Merci pour ton reportage de qualité mon cher Dan et bonne nuit !



Caroline.K 13/07/2010



Bonjour Dan,


Je n'aurais jamais imaginer avoir l'occasion de plonger ainsi dans le viel Havre un jour. Heureusement que vous placez quelques signaux parce que je ne crois pas que j'aurais de moi même retrouvé
les signes de l'ancien pont Alexandre.


Jusqu'ici la seule personne que j'entendais régulièrement parlé avec affection du Havre, c'est Laurent Ruquier dont j'écoute à mon rtyhme l'émission On va se gêner en podcast.


Eh bien, encore deux jours et j'afficherais moi aussi mon panneau de pause estivale. Mais je ferais des incursions sur les blogs c'est certain.


Bon mardi


P.S : avez vous commencé à peindre un peu ?


Caroline



Deiller 20/08/2010



Bonjour.


Félicitations pour ce site trés riche en photos et commentaires.Je suis Vosgien et Havrais de coeur.J'ai passé une partie de mon enfance dans cette ville. Mon pére  y a dirigé des colonies
de vacances de 1959 à 1975.Les deux premiéres années, nous étions logés dans les baraquements en bois de l'école Dauphine dans le quartier St François.L'année suivante, c'est l'école des
Gobelains qui nous accueillait avant de passer les dernières années à la toute nouvelle école François 1er où les journées étaient rythmées par le bruit des chantiers Augustin Normand.Je me
souviens trés bien de cette péniche en ciment qui m'a intriguée plusieures années.Elle était d'ailleurs toujours amarée dans le bassin du commerce en 1975.Qu"est elle devenue? Démentelée? Quand?
Il me semble qu'elle était toujours en place début des années 80.


Cordialement.


Francis.



Deiller 28/08/2010



Bonjour.


Les Vosges, où je réside ne s'ont qu"à six heures de route du Havre.C'est le point le plus proche pour respirer l'air marin.Depuis 90, j'y retourne régulièrement avec mes enfants ne serait ce que
pour deux trois jours.J'y suis notamment retourné à chaque escale de France Norway avec deux points forts, à l'occasion des manifestations de port 2000 et à sa dernière escale après les attentats
du 11 Septembre où malheureusement le port était fermé, donc impossible d'approché le bateau.


Au cours de ces années, j'ai pû suivre la désafection du port.Tous ces bassins sans vie, c'est triste à voir.après avoir connu ce port en activité avec ses odeurs particulières de fruits qui
étaient déchargés Quand aux résidences de France, je les ai vues sortir de terre étant ébergé à l'école François 1er de 62 à 74.


Que de souvenirs!